L'amour avec un grand A

Le deuil

Un tronc écorché, un film triste,

Balader son cœur sur la mauvaise piste,

Très réaliste, la fin qui rattrape,

Un enfant, un adulte, nul n’y échappe.

Perdre ses illusions, noyer ses espoirs,

Vivre d’une situation les déboires.

La voir sous son vrai jour, en toute clarté,

Accepter la mise en scène ou l’arrêter.

Vivre le déni, se tromper d’itinéraire,

Vivre de l’amour, son contraire.

La colère gronde, la peine assaillit,

Le cri de douleur au fond de soi qui jaillit.

Impuissant face à la dépression qui menace,

La perte d’un être cher laisse une infaillible trace.

Visage esseulés, visages orphelins,

Rien qui console, pas même un flot de câlins.

Vide entouré ou la solitude qui transperce,

Seul un temps et puis des larmes, une averse.

Les saisons passent puis prennent par la main,

Le temps en visite veut apaiser le chagrin.

Se laisser guérir, faire l’étape du pardon,

Laisser partir, comprendre cet abandon.

Se réfugier dans sa foi et hériter,

De son amour perdu, sa plus belle qualité.

Vous pourriez aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *