En profondeur

L’autre en soi

Fuir un destin qui nous rattrape,

Comme une chaîne que l’on zappe.

Ne pas vouloir vraiment écouter,

Mais le moment venu, tout se tait.

Ce premier destin avait quelque chose à dire:

‘’Dans la vie, ne cherche pas à éviter le pire!’’

L’affronter, le regarder bien en face,

S’il ne fait plus résonnance, il s’efface.

Reflet fidèle des qualités comme des défauts,

L’autre n’est en rien responsable de nos bobos.

Être en réaction à ses manques ici et là,

Et la vie désormais pénible que voilà.

Remise en question et résilience,

Agrandi est l’être de sa patience.

Persévérance éclairée et perspicace

Et une relation sort enfin de la glace.

Accepter l’autre en soi, l’accueillir,

Un avenir de paix à cueillir.

Réconcilié avec sa partie mal-aimée

Et cet autre repart sans plus blâmer.

Vous pourriez aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *